Bandeau
NOPIVALS Non aux Projets Inutiles en Val de Seine
Non aux Projets Inutiles en Val de Seine
Descriptif du site
Idées et revue de presse
Article mis en ligne le 29 mai 2017
dernière modification le 22 janvier 2017

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Humeur,
Arrivée à 6h30 à Toulouse. De plus en plus déconcertante cette ville, une minéralisation de plus en plus austère. Où est passé le plaisir de marcher dans les feuilles mortes parfois glissantes. Les oiseaux et insectes doivent bien galérer à trouver refuge pour l’hiver. Vu un cantonnier passer le balai sur des margelles au capitole, bientôt l’aspirateur ?
On s’inquiète de la pollution mais qui produit l’oxygène en ville ? Certainement pas le béton.
Il faudrait commencer par arrêter de parler de "déchets verts" mais plutôt d’or vert.

Dans la série l’optimiste invente l’avion et le pessimiste le parachute...

 Comment la France a tué ses villes

Un élément de réponse chez les dirigeants gpso qui ne font qu’aggraver la situation en promouvant centres commerciaux, lotissements et autres inepties...

 L’architecture autrement

Un peu de réflexion pour ceux, dont les vices présidents du GPSO, qui prônent toujours plus de béton...

On va finir par comprendre pourquoi le béton (banché) est un gouffre sans issue, entretenu...

 Pollution

La culpabilisation ne suffira pas, loin de là...

Le problème du diesel est peut-être aussi celui des flux tendus qui ont mis tous les stock sur la route, trafic poids lourd multiplié par 15 en 20 ans. Le bétonnage massif et la destruction des poumons de l’ile de France. La concentration des lieux de travail (la défense ne se justifie que pour l’auto surveillance des cadres en open space auto délateurs, pas de matériaux à travailler , fonderie ou autre justifiant cette concentration) destruction délibérée du ferroviaire, transports en commun hors de prix, avion à tout va, zone commerciale accessible uniquement en voiture, désertification des centres villes qui n’ont plus pour seules enseignes que des coiffeurs et des banques. Le diesel a une énergie grise qui demande a être comparée mais c’est un coupable facile pour ne rien changer...

 Le train

D’un point de vue écologique, économique, social, le train est 3 fois plus performant que la voiture et 1,5 fois plus que le car... Transporter une marchandise par le rail coûte en réalité 4 fois moins cher que la route à la collectivité ! Pourtant, souligne, notre chroniqueuse, Corinne Morel Darleux, l’Etat s’échine à tuer le rail. Incompréhensible...

 Biodiversité

Plus du tiers des espèces de papillons franciliens sont menacées ou ont d’ores et déjà disparu. Un indicateur clé de la perte de biodiversité.
Vous en pensez quoi au GPSO et chez Calcia ?
Rien ?
Allo ?

 Où sont les oiseaux ?

La politique économique et écologique de l’Europe donne d’excellents résultats...
On bétonne les centres ville et on pourri de pesticides les campagnes...

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.