Bandeau
NOPIVALS Non aux Projets Inutiles en Val de Seine
Non aux Projets Inutiles en Val de Seine
Descriptif du site
La SNCF recherche désespérément des conducteurs de train

Quand nous aurons épuisé les ressources en instituteurs, professeurs, chercheurs, infirmiers,

Article mis en ligne le 29 mai 2017

par Webmestre
logo imprimer

conducteurs de train, agriculteurs, artistes, artisans, ... nous nous rendrons alors compte que les commerciaux (idéologiques ou matériels), les bétonneurs (qui fabriquent les dettes) et les financiers ça ne fait pas tout...

"SNCF cherche désespérément conducteurs de trains". À la gare de Lyon à Paris, la direction a même envoyé un mail. Ce document propose un marché : 50 euros de récompense pour le salarié qui fait embaucher une personne qu’il connaît. Une mesure surprenante pour ce syndicaliste. "Il y a une telle urgence à trouver des conducteurs aujourd’hui (...) Je pense que c’est une initiative comme une autre", explique Olivier Boissou, secrétaire général FGAAC-CFDT.
Les salariés eux-mêmes présentent leur métier

Il y a quelques semaines, en banlieue parisienne, la SNCF a lancé une autre opération pour recruter 500 personnes, conducteurs ou agents de manoeuvre. Ce sont les salariés eux-mêmes qui présentent leur métier dans des lieux de passage. Un vrai succès. Mais toutes ces opérations ne suffiront pas pour ce syndicaliste, conducteur de train depuis 17 ans. Sur 40 000 candidats par an qui envoient un CV, seuls 1 200 deviennent conducteurs de train.

La vidéo.


Forum
Répondre à cet article

Prochainement

Pas d'évènements à venir

Quelques Chiffres

<iframe <script type="text/javascript" src="https://www.planetoscope.com/widget.php?id=1370&f=1"></script>

<script type="text/javascript" src="https://www.planetoscope.com/widget.php?id=1707&f=1"></script>

<script type="text/javascript" src="https://www.planetoscope.com/widget.php?id=1374&f=1"></script> >



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.