Bandeau
NOPIVALS Non aux Projets Inutiles en Val de Seine
Non aux Projets Inutiles en Val de Seine
Descriptif du site
Communiqué de presse Nopivals : Arrêtons le naufrage en Val de Seine.
Article mis en ligne le 17 juin 2018

par Webmestre
logo imprimer

Déchets, inondations et aménagements.
Arrêtons le naufrage en Val de Seine.

  Mer de déchets : C’est plutôt d’un océan dont il faudrait parler !

Un focus particulièrement cruel pour notre territoire a été fait récemment sur la ‘’mer ‘’ de déchets à Triel et Carrières-sous-Poissy.
Cette actualité est révélatrice de l’abandon général de ce territoire, ses habitants étant obligés de se substituer à la puissance publique dans l’alerte et le traitement du problème.
Les pouvoirs publics, dans leur ensemble, démontrent leur incapacité permanente à traiter ces problèmes de base, de police et d’environnement, et pire comme l’a fait le préfet, ils montrent un désintérêt total de ce territoire au profit d’intérêts particuliers.
Comment condamner les dépôts sauvages d’un côté de la route et autoriser dans le même temps de l’autre côté l’enfouissement de milliers de tonnes de gravats en remplacement du sable qui filtre l’eau que nous buvons…. Où sont l’exemplarité et la logique ? Est-ce dans les déchets que l’on nous condamne à vivre sur ce territoire ?
Le cynisme général des pouvoirs publics prévôt car les habitants vont devoir régler la double facture environnementale : Pour leur santé, et la coûteuse correction de ces aberrations criminelles et impasses écologiques.

 Inondations : l’histoire se répète et accélère…

Autre inquiétude révélée aux yeux de tous ces derniers jours par un nouvel épisode pluvieux intense sur la région.
Effets du dérèglement climatique ? Le doute commence à s’installer….
Comme en juin 2017, les dégâts occasionnés sont spectaculaires et particulièrement coûteux pour la collectivité :
• Coupure de l’A13, inondation des commerces et activités, quartiers et écoles fermées, etc...
Ces dégâts n’ont rien de "naturels", ils sont la cause de pratiques agricoles déniant l’équilibre hydrologique (disparition de haies et fossés, tassement des sols,...) et de l’intense imperméabilisation des sols issus du bétonnage à tout va du Val de Seine.
Que dire alors des volontés du conseil général et de GPSEO qui acceptent de supprimer 700 ha de terres agricoles au profit des projets inutiles ?

 Aménagements du territoire : la faillite de la pensée !

Ce territoire ne doit plus être condamné, et nous avec, par la médiocrité des propositions de messieurs Bédier ou Tautou. Tous leurs projets sont refusés par les commissaires enquêteurs !
Il est urgent de prendre l’initiative devant la faillite de la pensée officielle qui privilégie surtout les intérêts particuliers au prétexte supposé de la création d’emploi, jamais démontré.
Ce sont les associations qui défendent seules l’intérêt public.
Il faut les soutenir au risque de nous voir tous ruinés et in fine de voir tous les habitants fuir le désastre :
66% des habitants des Yvelines veulent quitter ce territoire !

C’est de notre qualité de vie dont il est question
Refusons tous les projets inutiles et défendons nos propositions

http://nopivals.fr contact(at)nopivals.fr


Prochainement

Pas d'évènements à venir

Quelques Chiffres

<iframe <script type="text/javascript" src="https://www.planetoscope.com/widget.php?id=1370&f=1"></script>

<script type="text/javascript" src="https://www.planetoscope.com/widget.php?id=1707&f=1"></script>

<script type="text/javascript" src="https://www.planetoscope.com/widget.php?id=1374&f=1"></script> >



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.